Warning: Constant FORCE_SSL_ADMIN already defined in /homepages/25/d161071610/htdocs/clickandbuilds/PascalPoitoux/wp-config.php on line 84
Curiositas – Pascal POITOUX Artiste plasticien

Curiositas

Une peinture expérimentale, sensuelle

A travers cette série j’ai pris de la distance avec ma peinture intellectuelle.

J’ai un accès immédiat à la peinture, sans passer des heures à construire le projet. D’ailleurs cette immédiateté s’en ressent sur la technique. J’ai une peinture plus directe, souvent en une seule couche, quasi sans y revenir.
Alors que précédemment je passais des heures à la construction du projet et des heures à sa réalisation, où je devais sans cesse conserver la motivation, ici tout va vite le résultat est là, peu de temps après l’envie.
L’envie, voici une approche créative qui diffère de mon travail précédent. Je vois quelque chose qui me plait, j’ai envie de le peindre, je le dessine, je le peins et je «l’ai».

Cette rapidité me permet d’oser des fonds, d’autres façon de peindre, de prendre des risques sur mon tableau sans riquer de perdre des centaines d’heures de peinture.

Techniquement, j’ai délaissé mes grisailles et mes camaïeux pour aller directement à la couleur. J’enduis encore mes toiles mais avec des couleurs en jouant sur des effets de matière. Par contre toujours avec l’objectif de lisser le grain de la toile.

Contrairement à ma peinture narrative je finis une toile en quelques heures ou quelques jours.

A travers cette série j’ai pris de la distance avec ma peinture intellectuelle.

J’ai un accès immédiat à la peinture, sans passer des heures à construire le projet. D’ailleurs cette immédiateté s’en ressent sur la technique. J’ai une peinture plus directe, souvent en une seule couche, quasi sans y revenir.
Alors que précédemment je passais des heures à la construction du projet et des heures à sa réalisation, où je devais sans cesse conserver la motivation, ici tout va vite le résultat est là, peu de temps après l’envie.
L’envie, voici une approche créative qui diffère de mon travail précédent. Je vois quelque chose qui me plait, j’ai envie de le peindre, je le dessine, je le peins et je «l’ai».

Cette rapidité me permet d’oser des fonds, d’autres façon de peindre, de prendre des risques sur mon tableau sans riquer de perdre des centaines d’heures de peinture.

Techniquement, j’ai délaissé mes grisailles et mes camaïeux pour aller directement à la couleur. J’enduis encore mes toiles mais avec des couleurs en jouant sur des effets de matière. Par contre toujours avec l’objectif de lisser le grain de la toile.

Contrairement à ma peinture narrative je finis une toile en quelques heures ou quelques jours.

A travers cette série j’ai pris de la distance avec ma peinture intellectuelle.

J’ai un accès immédiat à la peinture, sans passer des heures à construire le projet. D’ailleurs cette immédiateté s’en ressent sur la technique. J’ai une peinture plus directe, souvent en une seule couche, quasi sans y revenir.